60 ans d'immobilier à votre service

6 Place Cavet - 83110 Sanary sur Mer 04 94 74 03 03

Covid-19 : quel impact sur le marché immobilier en France ?

(17 avril 2020)

L’arrêt de la marche économique, nécessaire pour stopper la propagation du virus, joue un rôle majeur dans la survie de bon nombre d’entreprises, tous secteurs confondus. Le marché immobilier ne fait pas exception à la règle. Les différents acteurs (notaires, agents immobiliers, diagnostiqueurs, etc) sont ralentis par les mesures prises alors que les premiers mois de 2020 annonçaient une année record. Les professionnels autant que les particuliers s’interrogent alors sur l’impact qu’aura le Covid-19 sur le marché immobilier. Bien que personne ne puisse prédire l’avenir, FC Agence tente de vous répondre grâce aux analyses et interventions des professionnels du secteur.

Coronavirus et marché immobilier: quel impact?

Coronavirus et immobilier, premières constatations

La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), premier syndicat immobilier en France, regroupe 7 000 agences, soit 39 000 salariés et 12 000 agents commerciaux. Son président, Jean-Marc Torrollion, alerte le gouvernement sur les risques liés à la crise sanitaire du Covid-19. D’après lui, 3 000 agences immobilières risquent de fermer dans les mois à venir, ce qui représenterait 20 000 employés du secteur au chômage. Son calcul est simple : les agences immobilières récupèrent le fruit de leur travail trois mois après la signature de l’acte, or beaucoup d’entre elles ne disposent que d’un mois de trésorerie.

Lors d'une vente immobilière, le notaire qui rédige le compromis est dans l'obligation d'envoyer une Déclaration d'Intention d'Aliéner (DIA) à la mairie. Elle peut faire prévaloir ce droit pendant deux mois à compter de la réception du document. Avec les mesures de confinement, les mairies bénéficient d'un délai plus long. L'article 7 de l'ordonnance du 25 mars 2020 stipule que les DIA qui ne sont pas arrivées à terme avant le 12 mars 2020 sont suspendues jusqu'au 24 mai 2020, date de la levée de l'état d'urgence sanitaire. Les DIA encore en cours le 12 mars ne repartiront pas de zéro mais reprendront de là où elles en étaient.

Le processus de vente est rallongé par les différentes mesures mises en place par l'Etat et la durée du confinement sera alors un facteur déterminant pour le secteur immobilier.

Selon François Lenglet, journaliste économique, mars et avril sont deux mois importants pour l’immobilier avec 20% des promesses de vente de l'année signées. Les acquéreurs souhaitent généralement déménager pendant l’été, entre deux années scolaires. Bien que les agents immobiliers indépendants puissent faire visiter les propriétés en vente s’ils le souhaitent, il serait difficile de faire respecter les gestes barrière recommandés. Par ailleurs, les professionnels comme les particuliers préfèrent rester prudents pendant le confinement et repousser les visites à l’après. Il faut aussi prendre en compte que bon nombre d’acquéreurs se sont retirés de la vente quand leur délai de rétractation le permettait. Le chômage partiel ou la perte d’emploi ont été des facteurs décisionnels au même titre que la croyance en la baisse des prix à la suite de la crise sanitaire.


Corona virus et immobilier : vers des transactions 100 % dématérialisées ?

La pandémie du coronavirus a mis l’économie nationale en pause, y compris le marché de l’immobilier ancien. Les déménagements sont repoussés, les diagnostiqueurs ne peuvent pas travailler tant que le logement à vendre n’est pas libre, les visites ne peuvent pas avoir lieu, les offices notariaux ne reçoivent plus le public et manquent cruellement de ressources humaines.

Le digital révèle alors son utilité. Certaines agences immobilières avaient commencé à s’inscrire dans l’ère du numérique et beaucoup d’autres ont saisi la difficulté de ces dernières semaines pour en faire une force. Les vendeurs et acquéreurs peuvent désormais utiliser la signature électronique pour valider leur mandat, compromis, avenants au contrat, et autres documents. La visite virtuelle prend également toute son importance. Elle permet aux futurs acquéreurs de se faire une idée un peu plus précise du bien en vente qui les intéresse et d’avancer dans leur projet immobilier. Les estimations peuvent, elles aussi, être dématérialisées. L'utilisation de la visioconférence permet aux agents immobiliers de faire leur travail et aux particuliers d'avoir une estimation gratuite plus juste qu'en passant uniquement par un formulaire en ligne.

Les notaires se sont eux aussi trouvés en difficulté les premières semaines de confinement. Les actes authentiques sont habituellement signés chez le notaire avec les différentes parties concernées. Là encore le digital apporte une solution pour que les professionnels continuent leur activité et finalisent les dossiers. Les notaires qui sont équipés en visioconférence et qui ont fait le choix de la signature électronique peuvent alors conclure les actes à distance. En ce sens, Jean-Marc Torrollion lance un appel aux cabinets qui sont équipés à aider ceux qui ne le sont pas pour éviter une stagnation du marché.

Je demande une estimation gratuite à distance

Covid-19 : l’immobilier est-il encore une valeur refuge ?

Une valeur refuge est un investissement qui retient voire prend de la valeur lors d’une crise financière ou de l’effondrement des marchés. L’or, les œuvres d’art, la terre et l’immobilier sont souvent considérés comme des valeurs refuge. Qu’en est-il avec la crise sanitaire provoquée par le coronavirus ?

Eric Allouche, directeur du réseau ERA Immobilier, confie son analyse au journal Le Point le 02 avril.Selon lui, avoir un toit est un besoin fondamental au même titre que celui de manger. La pierre comme résidence principale, secondaire ou investissement locatif reste un bon investissement. La durée de la pandémie et le temps de relancer l’économie impacteront sur la chute de la croissance et le niveau des ventes devrait mécaniquement baisser pour 2020. En revanche, il ne s’agit pas d’une crise financière mais sanitaire elle n’est donc pas comparable avec la crise de 2008 et le marché de l’immobilier garde des fondamentaux solides.


Quel scénario pour l’immobilier après le confinement ?

Bien que nous n’ayons que très peu de visibilité sur les semaines et les mois à venir, plusieurs spécialistes, dont les Meilleurs Agents, proposent des scenarii quant à l’évolution du marché immobilier.

  • Scénario 1

Le scénario le plus optimiste tend à penser que la maîtrise de la pandémie et la sortie de la crise sanitaire d’ici cet été pourraient être bénéfiques. Le marché de l’immobilier devrait repartir progressivement en septembre. En effet, les mesures prises par l’Etat pour soutenir les ménages pourraient relancer l’économie et éviter une crise financière. La BCE a par ailleurs un plan de 750 milliards d’euros pour inciter les banques à garder des taux bas, facilitant ainsi l’accès à la propriété pour les foyers.

  • Scénario 2

Le second scénario est moins favorable que le premier. Un retour du virus à l’automne pourrait amener à un nouveau confinement. De nombreuses entreprises connaissent déjà de graves difficultés financières. Si l’aide fournie par l’Etat ne suffit pas, une grande partie d’entre elles seraient dans l’obligation de fermer définitivement, entraînant un taux de chômage important et une forte baisse du pouvoir d’achat. La récession de retour, nous pourrions passer d’une crise sanitaire à une crise financière qui aura comme conclusion une sortie des épargnes pour un investissement en masse dans l’immobilier, valeur refuge.


Covid-19 quel impact sur le marché immobilier en France


Les professionnels s’accordent à dire que le marché immobilier en France sera impacté. Toutefois, ne nous lançons pas dans une parole prophétique. La crise sanitaire est sans précédent par sa profondeur, nous n’avons pas de visibilité quant à l’évolution de la pandémie. Aussi, bien que différents scenarii soient envisagés, rien ne nous en garantit l’exactitude et nous ne connaissons pas les impacts à long terme. Les projets immobiliers se réaliseront davantage cet été mais ne seront pas annulés. Les vendeurs et les futurs acquéreurs profitent au contraire de cette période de confinement pour avancer, détailler leur projet.

Estimation de votre bien

X
UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.