60 ans d'immobilier à votre service

6 Place Cavet - 83110 Sanary sur Mer 04 94 74 03 03

Acheter un premier bien immobilier : quelles aides financières pour y parvenir ?

Vous voulez devenir propriétaire ? Vous avez visité plusieurs logements et êtes tombé sous le charme de la maison de vos rêves ? Acheter un bien immobilier peut être source d’inquiétudes, surtout lorsque l’on ne dispose pas d’apport personnel.

Quelles sont les meilleures solutions de financement ? À qui s’adresser pour en bénéficier ? Voyons les solutions qui s’offrent à vous pour acheter un bien immobilier et les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre. Du Prêt à Taux Zéro en passant par le Prêt à l’Accession Sociale ou le Prêt Épargne Logement, on vous dit tout !

Le prêt à taux zéro (PTZ) : le prêt immobilier le plus connu

Le prêt à taux zéro a été mis en place afin de favoriser l’accession à la propriété des primo-accédants aux revenus les plus modestes. Ce prêt accordé par l’état est effectué par l’intermédiaire d’une banque conventionnée.

Accessible sous conditions de ressources, cette aide vous permet d’acquérir votre résidence principale, que ce soit un appartement ou bien une maison. Néanmoins, le PTZ ne peut financer la totalité de votre bien. Plafonné à 130 000 euros, il peut constituer un apport jusqu’à 40 % du prix du logement. Enfin, la durée de remboursement de ce prêt peut osciller entre 20 et 25 ans.

L’éco prêt à taux zéro (éco PTZ) : pour une rénovation énergétique


Prêt éco


Vous faites l’acquisition de votre résidence principale ? Votre maison est construite depuis moins de deux ans ? Vous voulez un habitat respectueux de l’environnement ? Ce prêt aidé est celui qu’il vous faut si vous souhaitez entreprendre des travaux afin d’optimiser son potentiel énergétique. Sans intérêt, vous pouvez bénéficier de 30 000 euros pour avancer dans votre projet.

Cependant pour pouvoir prétendre à cette aide, vous devez par exemple répondre à l’une des conditions suivantes :

  • rénovation du logement ;
  • extension de votre habitation ;
  • travaux d’isolation ;
  • remplacement du dispositif d’assainissement ;
  • uniformisation de la durée d’emprunt à 15 ans.

Le prêt à l’accession sociale (PAS) : propriétaire et APL, c’est possible !

Le PAS est un prêt immobilier soumis aux mêmes conditions de ressources que le prêt à taux zéro. Pour bénéficier de ce prêt avantageux, certaines conditions sont à remplir. En effet, votre projet doit porter sur l’acquisition d’une résidence principale neuve ou ancienne, en construction ou bien pour réaliser des travaux dans celle-ci.

Contrairement au PTZ, ce prêt aidé peut couvrir la totalité de votre future acquisition. Cependant, si vous le désirez, il peut être complété par un apport personnel, un PTZ, un éco PTZ, un prêt d’épargne logement, etc. Autre avantage et non des moindres de ce prêt est sa possibilité de remboursement entre 5 et 30 ans ainsi que le fait de pouvoir choisir entre un taux fixe et un taux révisable.


Des questions ?

Contactez notre agence pour parler de votre projet


Le prêt conventionné (PC) : investisseurs locatifs, ce prêt est pour vous !


Investisseur locatif


Ce prêt est votre passeport pour les APL (Aide Personnalisée au Logement). En effet, cela présente l’avantage de bénéficier d’une aide alors même que vous êtes propriétaires. Vous pouvez financer l’intégralité du coût de la construction ou de l’achat d’un logement neuf ou ancien. Vous pouvez même dans certains cas bénéficier de cette aide pour des travaux d’amélioration de votre habitat.

Autre avantage, ce prêt offre la possibilité de bénéficier de frais de notaires réduits ainsi que d’être complété par un autre. Cependant, vous serez dans l'obligation de résider dans ce logement dans l’année de l’achat ou de réalisation des travaux.

Le prêt action logement : un prêt pour les salariés

Anciennement appelé 1 % logement, ce prêt est destiné aux primo-accédants souhaitant acquérir un premier logement. Salarié d’une entreprise de plus de 10 personnes, ce prêt peut vous être accordé sous certaines conditions de ressources. Votre employeur devra cotiser à un organisme collecteur 1 % logement. Renseignez-vous auprès de celui-ci si vous désirez en savoir plus.

Cette aide peut vous permettre d’emprunter entre 7000 et 25 000 euros pour un taux entre 0 et 1 % maximum. Ce prêt vous offre donc la possibilité de financer jusqu’à 30 % du coût total de votre projet pour une durée de 20 ans maximum.

Le PEL ou CEL : une épargne accessible à tous


Faire croître son épargne


Vous vous êtes constitué un apport en alimentant un plan épargne logement sur minimum 4 ans ? Vous pouvez donc prétendre au prêt épargne logement. La valeur du prêt, remboursable sur 2 à 15 ans, ne pourra pas dépasser 92 000 euros.

Les taux d’intérêts pratiqués pour le CEL sont plus bas que le PEL. 0.25 % pour le compte épargne logement contre 1 % pour le plan épargne logement. Généralement, le CEL s’utilise pour la réalisation de travaux, car le montant du prêt est plafonné à 23 000 euros.

Le prêt des collectivités territoriales : pas tous les mêmes avantages

Nombre de collectivités locales ou territoriales proposent des aides à ses administrés afin qu’ils puissent devenir propriétaires. Les prêts départementaux et régionaux sont des prêts dits sociaux. En effet, ceux-ci sont réservés aux familles le plus modestes. Vous pouvez vous renseigner auprès du conseil départemental ou régional de votre domicile si vous souhaitez des renseignements. Vous pouvez également vous rendre sur le site internet de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

Quelques exemples de prêts aidés territoriaux les plus connus :

  • Le CDAI (Caisse Départementale d’Aide Immobilière) de l’Hérault ;
  • Le NCPL (Nouveau Chèque Premier Logement) pour les primo-accédants à Marseille ;
  • Le Pass Accession Toulousain pour les primo-accédants de la Ville Rose ;
  • Le PPL (Paris Prêt Logement 0 %).

En conclusion...

Si vous désirez acheter une maison ou un appartement sans apport personnel, plusieurs aides ont été mises en place. En effet, vous pourrez acquérir le logement de vos rêves par le biais de dispositifs conventionnés ou bien en contractant un prêt immobilier classique.

N'oubliez pas que sous certaines conditions de ressources, vous pouvez faire appel à la Caisse d’Allocations Familiales afin de bénéficier d’éventuelles aides financières.


Estimation de votre bien

X
UTILISATION DES COOKIES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.